lundi 10 août 2009

Le terroir assure la pérennité de la race bovine Canadienne


La race bovine Canadienne est unique au monde et fortement liée à l'histoire et au patrimoine des Québécois. Cette race est dans une situation précaire voire même fortement menacée d'extinction. Quant aux autres races laitières, elles occupent actuellement une place prépondérante dans l'industrie laitière mondiale. Par ailleurs, la Canadienne est surtout marginalisée au Québec. L'époque où la race bovine Canadienne dominait le paysage agricole du Québec est révolue. Toutefois, la Canadienne existe toujours à de très petits effectifs grâce aux quelques éleveurs passionnés et irréductibles.

Cette race du patrimoine a été forgée par des conditions rudes et difficiles lors d'une autre époque. Ces qualités acquises à ce moment ont fait de cette petite vache, une race exessivement rustique, fonctionnelle et profitable. Cependant, les conditions de production changèrent énormément, passant d'une production à petite échelle à une agriculture industrielle. La Canadienne ne répondait plus à ces nouvelles exigences de production. D'une vache fonctionnelle et profitable, elle ne pouvait plus rivaliser avec les grandes races. Elle devenait donc une race inadaptée à ces nouvelles conditions.

Face à une agriculture qui s’uniformise et qui s’intègre mondialement, une force et une volonté apparaissent pour pratiquer une agriculture de diversité et de spécificité. Le mouvement Slow Food est un très bon exemple. Cette façon de produire est en fait un juste retour aux sources. Ce mouvement n'est pas de remplacer totalement l'agriculture de masse mais c'est de faire une place à la diversité. D'ailleurs, cette agriculture est basée sur la valorisation des terroirs, des variétés de plantes et des races d'animaux oubliées, des traditions locales et des savoir-faire.

Pour oser faire les choses autrement, la Laiterie-Charlevoix et deux producteurs de lait ont décidé d'unir leur force pour valoriser le lait de la race bovine Canadienne traditionnelle. Un concept de projet qui consiste à mettre en valeur une race du patrimoine dans le terroir de Charlevoix.



Du 12 au 16 aout 2009, Saveurs et tentations est un événement qui a lieu à Montréal permettant de faire valoir l'importance d'une agriculture de spécialité et de diversité. Il y a de nombreuses conférences au sujet des terroirs et des races patrimoniales. D'ailleurs, le jeudi 13 aout 2009, présentée par Slow Food Charlevoix avec Jean Labbé de la Laiterie Charlevoix, la conférence « Le Fromage 1608 et la vache canadienne : comment la valorisation commerciale d'un produit a permis la sauvegarde de races patrimoniales ».

L'aventure de la race bovine Canadienne dans Charlevoix ne fait que commencer. Il semble plus qu'évident que l'avenir de cette race patrimoniale passe par la production de terroir.

Mario Duchesne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire